Manu Chao

Manu chao est né le 21 juin 1961, en banlieue parisienne.

Son père, Ramón Chao, est un journaliste et écrivain galicien. Sa mère, Felisa est basque. Tous les deux ont fuit l'Espagne de Franco.
Le jeune Manu va passer toute son enfance en banlieue parisienne, d'abord à Boulogne Billancourt puis à Sèvres.

L'enfance de Manu Chao et de son frère Antonio baigne dans la culture, surtout dans les musiques que leur père écoute, allant de la musique classique à la variété espagnole. Il écoute inlassablement les disques qu'il leur ramène de ses voyages dans les pays d'Amérique latine.

Mais lorsqu'il sort de l'adolescence à la fin des années 70, Manu va chercher ses premiers frissons musicaux ailleurs : dans la rue...

Pendant un temps, ses loisirs vont être occupés par la musique (il ira même au conservatoire tout comme son frère) et par le football qu'il pratique dès qu'il le peut avec ses copains, des fils d'ouvriers pour la plupart.

Puis les choses sérieuses commencent lorsqu'il décide avec son batteur de cousin, Santiago Casariego, de former un groupe.
C'est la naissance de Joint de Culasse, qui va permettre aux deux acolytes de se faire les dents. Entre les répétitions et les premiers concerts, le métier rentre peu à peu.

« Dans nos quartiers, il y avait les Rocky - On écoutait beaucoup de rock noir - mais les beurs écoutaient Earth Wind & Fire ou Maze. Je m'engueulais tout le temps avec eux. Nos seuls points d'entente, c'était Marley et James Brown. »

En 1984-85 la carrière de Manu Chao prend un tournant sérieux avec les Hot Pants, nés des cendres de Joint de Culasse. La scène alternative française, notamment à Paris, est en pleine apogée et Manu Chao participe à plusieurs groupes.

« A une époque, on jouait dans plusieurs groupes à la fois : Les Hot Pants, puis la Mano Negra, Los Carayos, les Kingsnakes de Daniel Jeanrenaud. Lui, c'était un mec qui avait complètement assimilé Chuck Berry. Une grande rencontre. »

Les goûts de Manu Chao se sont considérablement diversifiés. Il lorgne désormais du côté du punk, avec notamment la découverte d'un groupe qui va élargir sa façon de concevoir la musique en général. Il s'agit du groupe anglais The Clash.

« Avec les Hot Pants, nous étions partis bourlinguer en Espagne à quinze dans un bus pour essayer de trouver des concerts. A Grenade, un mec nous a aidés à jouer dans deux ou trois bistrots. Ce type habitait chez Strummer quand il a écrit Spanish Bombs. On était fous. Quand j'ai commencé à écrire des chansons, Clash était pour moi le groupe de référence. A l'époque où je n'écoutais pas du tout des groupes punk, je suis allé voir un concert de Clash au Palais des Sports. Je n'avais jamais vu un public comme ça, la salle était comme une mer et faisait d'énormes vagues. Pour nous, c'est aussi un exemple de carrière. Mike Jones, on l'aime bien mais quand on l'a connu, il était dans son trip house, il nous a emmené dans des raves avec acides et toute la panoplie; Strummer, ce fut une rencontre magnifique, une belle histoire. »

Par la suite, Manu Chao va faire la carrière que l'on sait au sein de la Mano Negra. Son parcours va être émaillé de longs voyages à l'étranger, de rencontres et de découvertes qui vont l'influencer.

Mais à cause des exigences de Manu, des tournées harassantes, des expériences du Cargo Tour 92 et du train en Colombie, le groupe va finalement éclater. Le split se produit en 1994, peu après la sortie de l'album Casa Babylon.

Pendant quatre ans, Manu va se ressourcer, d'abord en Espagne - à Barcelone notamment - puis en Amérique latine. Quatre années pendant lesquelles Radio Bemba, le groupe qui l'accompagne désormais sur scène, va naître.
Pendant tout ce temps Manu a également collaboré, à l'occasion de rencontres, aux albums de divers artistes et amis : Anouk, Negu Gorriak et Fermín Muguruza, Joaquín sabina et Idir. Mais il ne s'est pas retrouvé sur le devant de la scène.

Quatre années au terme desquelles la nécessité d'enregistrer un nouvel album va se faire jour. Clandestino est un album plus pop, moins agressif, presque intimiste parfois, qui va séduire un large public.

Viennent ensuite "Próxima Estación" en 2001, puis le live "Radio Bemba Sound System" en 2002, et enfin le livre-cd "Sibérie m'était contée" en novembre 2004.

La radiolina

Le 3 septembre 2007, Manu Chao a sorti son nouveau disque, nommé La radiolina, en Europe et le 4 septembre 2007 en Amérique. Ce nouvel opus a été commercialisé sous le label indépendant Because Music.

 

Ce nouveau disque est composé de pas moins de vingt-et-une chansons, on retrouve Manu Chao dans un style musical plus électrique, avec le jeu de guitare de Madjid Fahem , la batterie et la guitare de David (Bourguignon), la voix puissante de Gambeat, la trompette du sicilien Roy Paci. Ces derniers font, ou ont fait partie à un moment du groupe de Manu Chao, Radio Bemba, influençant largement, le nouveau disque vers une optique plus scénique, délaissant le style de Clandestino.  Le disque a été mixé par Mario Caldato et Andrew  et comprend des chansons en français, en espagnol, en italien, en anglais et en portunol. On y retrouve Mala Fama déjà entendu dans des concerts donnés aux radios qui est déjà un hymne à Barcelone puisque repris par des artistes locaux; Mama Cuchara, écrite un jour de pluie à Quito (capitale de l'Equateur); Me llaman Calle, la chanson composée pour le film espagnol Princesas et dédiée aux prostituées de la "Calle del desengaño" de Madrid; Tombola, la bande originale enregistrée pour le film d'Emir Kustirica. El Hoyo, un dub reggae enflammé déjà joué en concert; et Tristeza, une chanson qui dénonce la politique des Etats-Unis, sous les paroles de Beatnik de la Colifata.

D'autres titres surprennent davantage comme 13 Dias, une chanson qui mélange le style country de J.J Cale et l'influence latine et rock de Manu Chao, Bleedin Clown (l'histoire du clown qui saigne), un titre très vif et très nerveux, avec une musique tout droit sortie des années 80 et de l'époque de la Mano Negra, datant justement d'il y a 20 ans et qui reprend donc l'énergie de l'ancien groupe. Par ailleurs, on trouve dans ce disque des ballades telles que Otro Mundo, Mundo Revés ou enfin Amalucada Vida, un reggae latino en portunol (mélange de portugais et de castillan "espagnol").

Manu Chao et sa nouvelle vision de l'industrie du disque 

Le premier single, Rainin in Paradize a été disponible en ligne sur le site officiel de Manu Chao durant plusieurs mois. Et, en plus de pouvoir écouter Rainin' in paradize, le fichier fut téléchargeable gratuitement sous le format MP3, dans une qualité sonore équivalente aux titres que l'on achète en ligne sur Internet.

Le chanteur a par ailleurs, déclaré dans l'éditorial du magazine Courrier International , sorti la dernière semaine de juillet 2007, « Il y a de fortes chances pour que La Radiolina soit mon dernier CD. Je n’arrêterai pas la musique, mais, vu l’évolution technologique, peut-être que, par la suite, dès que j’aurai une nouvelle chanson, je la mettrai en ligne. J’utiliserai mon site Internet comme une station de radio ». En faisant preuve d'une ouverture inédite pour un artiste aussi connu, Manu Chao serait donc prêt, après la sortie de La Radiolina, de faire désormais de la musique gratuite, diffusée sur internet, une vraie révolution dans l'univers de la musique, tout en faisant preuve d'un certain réalisme, « Que les gens piratent les “gros” comme moi, ça ne me gêne pas. Mais qu’ils fassent l’effort d’acheter la musique des petits labels" (…) "La solution ? Je ne l’ai pas. Je parie pourtant sur une certaine éthique du public ».

Enfin, son site internet, www.manuchao.net a été rénové pour l'occasion avec de nouveaux clips et une radio, La Radiolina, qui propose plus d'une centaine de titres d'artistes avec lesquels Manu Chao a collaboré et d'autres groupe ou chanteur qui correspondent aux gouts du chanteur . De plus, chacun peut proposer ses morceaux à cette radio. On y découvre toute la diversité de la musicalité du chanteur.

Controverse  et engagement politique !

 

Il aime l'action locale, qui correspond à une idée selon laquelle, chacun peut agir directement au niveau de chez soi. A ce niveau d'échelle qui correspond au quartier, les individus peuvent agir concrètement sur leur environnement proche car ils connaissent cet espace et surtout ils peuvent voir les résultats eux-mêmes et réaliser s'il y a échec ou non. On n'agit donc pas sur quelque chose que l'on ne connait pas. La somme de ces actions dans chaque quartier serait une issue qui tendrait vers une meilleure manière d'envisager l'avenir. Ce travail, Manu Chao le mène avec ses amis dans son quartier, le «Barri Gotic »  à Barcelone, où il a posé un pied à terre, depuis huit ans.

Il soutient par ailleurs le mouvement zapatiste (E.Z.L.N) et a enregistré dans deux de ses morceaux (Luna Y sol et Por el suello sur l'album Cladestino) les paroles du sous-commandant Marcos, qu'il a rencontré lors d'un événement organisé dans le Chiapas.

Il a fait partie des personnalités dites "fondatrices" qui ont garanti l'orientation de l'organisation Attac lors de sa fondation en 1998. Il participe depuis épisodiquement à son "Conseil des fondateurs". Il a joué et chanté lors de rassemblements altermondialistes comme le contre-sommet du G8 de Genes en juillet 2001, d'Annemasse en juin 2003 ou le rassemblement du Larzac en août 2003.

Cependant, il affirme, dans le journal le courrier International  « On m'a collé cette étiquette de porte-drapeau du mouvement altermondialiste parce que je suis allé manifester à Gênes et que les « alter » aiment bien mes chansons. La presse avait besoin de trouver une tête d'affiche et c'est tombé sur moi, mais je ne suis ni un symbole ni un porte-parole. Je suis musicien. »

Il regrettera donc longtemps la confusion entretenue entre cette réalité qu'il constate dans ses voyages en Amérique du Sud et en Afrique et qui le porte à souvent dénoncer des situations difficiles et la médiatisation poussée qui en ferait l'un des leaders d'un mouvement dont il n'a jamais voulu être le représentant.

Son contrat avec la major Virgin a expiré en 2003, et Manu a décidé de travailler avec les sociétés de production et d’édition Radio Bemba et Mille Paillettes. Pour la sortie de son album La Radiolina en septembre 2007, Manu Chao a signé avec le label indépendant Because Music où il dit avoir une liberté totale.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. EndurnEntitty (site web) 27/10/2012

niker kpzpt <a href="http://frpoloralphlaurenensoldes.blogspot.com/">polo ralph lauren soldes</a> yvhuon Manu Chao - Laissons l'ancien monde derrière nous, soyons le renouveau ! tnwvsha <a href="http://frdoudounemonclermagasinn.blogspot.com/">moncler</a> iwfpmbr dfzhp

2. JerAssexden (site web) 22/10/2012

rehjc <a href=http://frdechaussuresloubutinnmagasin.info>louboutin pas cher</a> rgcpn <a href=http://frdeabercromfitchmagasinn.info>abercrombie paris</a> xkqst http://frdesacvuittonnmagasinn.info ua dek

3. immedGrodoCEd (site web) 09/09/2012

rrxhzjlyc chaussures louboutin dkiujhbwxh <a href=http://louboutinnmagasinn.webnode.fr/>louboutin</a> fvstfgf http://louboutinnmagasinn.webnode.fr/

4. ELDELDTUM (site web) 03/09/2012

enOAxgvI sac longchamp pliage OOubGhqdLR <a href=http://saclongchampvpliagesoldes.com]longchamp pliage</a>.. hUGiDrr http://saclongchampvpliagesoldes.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

«Sans le pouvoir, les idéaux ne peuvent être réalisés ; avec le pouvoir, ils survivent rarement.» (Castro)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site