Touche pas a mon IUT !!!

La LRU (Loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités) a été votée en août 2007 à l'Assemblée Nationale, ce qui a altéré la diffusion de son contenu et de ses conséquences. Cette loi instaure notamment un nouveau système de répartition des moyens financiers accordés par l'Etat aux Universités. L'Etat n'accordera plus de dotation directe aux IUT (qui représentent un budget conséquent) ; en effet, leur budget dépendra désormais de celui alloué à leur université de rattachement. Le bon fonctionnement des IUT découlera donc du bon vouloir des présidents d'université.

Quelles conséquences ?
Le désengagement de l'Etat dans la répartition des moyens financiers et pédagogiques pourra conduire à une grande disparité entre les IUT, comme la suppression progressive de personnels (enseignants & ATHOS), la diminution possible du nombre d'heures de cours, état des locaux...

Il est temps de mesurer la gravité de la situation afin de prendre ses responsabilités et de préserver cette qualité d'enseignement ! Agissons contre ce qui nous menace tous et défendons haut et fort nos intérêts !

L'IUT de Toulouse continue la grève, le mouvement s'amplifie

Les étudiants de l'IUT de Toulouse ont voté la continuation de la grève ce matin. 

Une réunion nationale des directeurs d'IUT se tient en ce moment même à Cachan. Ils près de 80 à discuter de leur position qui pourrait se durcir vis à vis du ministère.
"Nous ne pouvons pas abandonner nos étudiants seuls dans ce combat", m'a déclaré Nelly Bensimon, directrice de l'IUT d'Orsay (Paris Sud).

L'Institut Universitaire de Technologie de l'Université Paul Sabatier de Toulouse, déjà en pointe de ce mouvement, a donné le signal d'une amplification et d'un durcissement. Les étudiants ont re-voté à une écrasante majorité la grève ce matin, jusqu'à lundi. Ils ont décidé d'envoyer des délégations à la mairie, aux Conseils Régional et Général, afin de demander le soutien des élus locaux. Des étudiants de l'IUT de Castres étaient présents.

A Auch, une manifestation de plusieurs centaines d'étudiants et d'enseignants s'est déroulée. A l'IUT de Tarbes, une Assemblée générale a eut lieu, je n'en connais pas encore le résultat. A Troyes, Belfort, Nancy, Reims... et la liste semble s'allonger, des signes de mobilisations nouvelles, AG, grèves, manifestations, font prévoir une extension de cette protestation plutôt que son affaiblissement.

Manifestement, le ministère et Valérie Pécresse ont été pris de court par cette mobilisation rapide et intense. Pourtant, ils ont été prévenus de longue date, puisque cela fait plusieurs mois que les directeurs d'IUT alertent le ministère devant la crainte que la Loi Libertés et Responsabilités des Universités (LRU) se retournent contre eux. Une crainte logique : devant la pénurie de moyens et d'enseignants qui mine les premiers cycles universitaires, la tentation de piquer dans la caisse des petits IUT mieux lotis sera irresistible.
Dès que les informations sur les décisions prises par les directeurs d'IUT  me seront transmises, elle seront en ligne sur ce blog. D'après une information qui vient de me parvenir, les directeurs seraient en train de décider d'une journée d'action nationale mardi prochain.

Une première réaction de Valérie Pécresse vient de tomber. Selon l'AFP La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a affirmé que la loi sur l'autonomie des universités (LRU), qui inquiète les instituts universitaires de technologies (IUT), allait leur apporter "trois garanties". "Il n'y a aucune raison d'être inquiet", a affirmé Mme Pécresse, ajoutant: "avec la loi LRU, les IUT vont bénéficier de trois garanties". D'abord sera rédigée "une charte de bonne conduite de relations entre les IUT et les universités, qui insistera sur la mise en place d'un contrat d'objectifs et de moyens" entre eux. Cette charte sera rédigée par un comité de suivi de la loi. Deuxième garantie: "le nouveau mode de financement des universités autonomes, qui va reposer pour une bonne part sur la performance de ces universités, avantage considérablement les IUT puisqu'ils sont à la pointe de l'insertion professionnelle depuis des années". Enfin "les financements alloués aux IUT tiendront compte du coût plus élevé de ces formations", a-t-elle ajouté "Les IUT sont une filière de réussite que je souhaite développer, en augmentant les formations et en les adaptant aux nouveaux besoins des employeurs", a assuré la ministre.

Ces déclarations méritent expertises des directeurs d'IUT et des présidents d'Université comme des syndicalistes enseignants et étudiants. Toutes les "garanties" avancées reposent en effet sur des actes futurs : les "chartes" n'existent pas, comme les indicateurs de performances, en particulier l'insertion professionnelle. La méfiance est profonde - envers le ministère comme envers les "hyperpouvoirs" des présidents des Universités "autonomes" de la LRU.  La crainte de voir les moyens des IUT pompés au profit des licences générales en pleine pénurie de moyens est très forte et explique cette mobilisation des enseignants des IUT et de leurs directeurs.

J'ajoute ici des informations tirées du site du SneSup FSU sur la mobilisation des derniers jours :

  IUT de Besançon-Vesoul : Etudiants en grève du 2 au 4   et organisation d’AG (avec des centaines d’étudiants).

IUT de Bordeaux 1 : Rassemblement Place de la République   à 12h30 le 26 novembre pour la venue du Ministre Darcos. Distribution   d’un tract.

IUT de Blois : Belle mobilisation : plus de la moitié   des étudiants et des personnels dans la rue après une AG commune   des personnels et étudiants de l'IUT, délégations étudiants-enseignants   reçues par la préfecture et le conseil général,   soutien de la municipalité, rencontre avec le député.

IUT de Chambéry : En grève, le 2 décembre.   Une centaine d’étudiants, accompagnés d’enseignants,   ont manifesté sur Lyon. Ils ont rejoint les IUT de Lyon, Saint-Etienne,   Valence. Manifestation de 1000 personnes. Une délégation a été   reçue à la préfecture. Parmi les actions, réalisation   de tracts, montage d'un site internet, prise de contact avec les Lycées,   prise de contact avec l'IUT d'Annecy.

IUT du Mans : Environ 300 à 400 personnes dans les   AG (personnels et étudiants). Intervention du SNESUP (et du VP CA de   l'Université) et de l'UNEF. Une délégation de l'AG reçue   par la Présidence et par la préfecture... Après une AG   de tous les personnels et de tous les étudiants de TOUTE l'UNIVERSITE   le 4, décision de grève de tous les personnels. Manifestation.

IUT de Marseille : La semaine dernière, AG convoquée   par le directeur. CA extraordinaire. Le 2 décembre : AG avec de nombreux   participants (étudiants, enseignants). Aujourd’hui, rendez-vous   à la préfecture pour un rassemblement à la Préfecture   pour remettre la pétition IUT. Contacts avec presse. Appel pour ce 4   décembre.

IUT de Nancy : Réunions conduites par le directeur.   Conférence de presse donnée par les IUT nancéiens.

IUT de Toulouse 3 : AG d'information dans tous les départements avec   étudiants et personnels. Conférence de presse. Conseil d'IUT élargi   à tous les conseils de départements (plus de 100 personnes), en   présence du Président de l'Université. Vote d’une   motion à l'unanimité (moins deux abstentions) réclamant   le retour du fléchage des moyens (qui pourrait constituer un moratoire).   Organisation dans tous les départements d'AG étudiants et personnels   pour décider des modalités d'action.

IUT de Tours : AG personnels et étudiants le 2 décembre.   Décision d’aller vers une action d’ampleur nationale et coordonnée   la semaine prochaine.

IUT de Valence : Un millier d’étudiants ont organisé,   à la suite d'une 1ere AG, une manifestation depuis l'IUT jusqu'à   la préfecture.
  Une délégation (dont le Directeur) a été reçue   à la préfecture et au conseil général. Présence   de la presse. Réunions exceptionnelles des conseils de départements   suivies d’un CA de l’IUT

  IUT de Paris : AG enseignants, biatoss et délégués   étudiants. Rassemblement devant le siège de France Télévisions   : plusieurs centaines de personnels. Bon contact.

IUT Sceaux : Réunion d’informations mardi 2.

IUT Orsay : Plusieurs réunions le 2, le 4. Nouvelle   réunion le 8 avec en perspective le 10.

IUT Reims et de Troyes : Arrêt complet des cours le   25 avec mobilisation de l’ensemble du corps enseignant et des étudiants   pour le fléchage des moyens des IUT. Des étudiants de l’IUT   de Reims ont décidé d’une action plus visible dès   le 2 décembre qui se poursuit le 5 : AG des étudiants, manifestation   pour demander un moratoire de l’application de la loi LRU aux IUT.

IUT Strasbourg : AG d’information.

Source: http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2008/12/liut-de-toulous.html

IUT du Limousin

Notre diplôme, le DUT, a été mis en place il y a près de 40 ans  afin de répondre au mieux aux attentes des entreprises, en offrant une formation professionnalisante. Le DUT offre un enseignement pluridisciplinaire basé sur une formation pratique et théorique où interviennent de nombreux professionnels.
Cité à maintes reprises comme exemple d'insertion professionnelle et de porte vers l'emploi, il est aujourd'hui en danger. En effet, la réforme des universités, dite loi Pécresse, touche de plein fouet les IUT. Il est prévu dans les textes que l'université devienne le seul gérant d'un budget global, sans garantie pour l'IUT d'être financé à la hauteur des exigences de l'enseignement technologique. Ceci entraînerait donc :
   - un manque de moyens, c'est à dire moins de personnels et d'investissements pédagogiques,
   - une qualité d'enseignement en baisse,
   - la dévalorisation du diplôme national.

Après de nombreux contacts, le Ministère reste sourd et muet quant aux risques encourus par les IUT.

Source: http://www.iut-limousin-actions.fr/?page=News.afficher

DUT, une disparition programmée !

Depuis quarante ans, les IUT assurent une mission de formation de techniciens supérieurs (Diplôme Universitaire de Technologie) et de cadres intermédiaires (Licences Professionnelles créées en 2000). Les 116 IUT de France ont été, à la satisfaction de tous (les étudiants et leurs familles, les milieux professionnels) un des vecteurs essentiels de la démocratisation et de la professionnalisation de l’enseignement supérieur et de l’aménagement du territoire. Ils accueillent aujourd’hui plus de 140 000 étudiants (dont 36% de boursiers), qu’ils font réussir à plus de 75%.
Ce succès, que personne ne dément, repose sur :

- un DUT reconnu de manière identique sur l’ensemble du territoire,
- un partenariat étroit avec l’entreprise,
- des moyens financiers et humains spécifiques à la technologie,
- une responsabilisation des acteurs et décideurs des IUT.

Dans le cadre de la mise en application de la loi « Libertés et Responsabilités des Universités » (LRU), l’Etat retire toute dotation directe (financière et humaine) aux IUT.

Si rien ne change, les IUT, au premier janvier 2009, ne pourront plus garantir les conditions du succès et la lisibilité nationale du diplôme.

L’ensemble des directeurs des IUT de France considère que cette situation remet en question l’existence même des IUT et en conséquence celle du Diplôme Universitaire de Technologie.

Les soussignés réclament le maintien du fléchage des moyens ou de véritables garanties de l’Etat pour que le caractère national des DUT (qualité et moyens) existe dans les universités autonomes.

Source: http://www.iut-fr.net/petitions/?petition=2

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. eveptitterawl (site web) 05/09/2012

buy generic propecia - <a href=http://buypropeciaonlineone.com/#ael-hombre-nuevo-en-un-mundo-antiguo.e-monsite.com>buy generic propecia</a> , http://buypropeciaonlineone.com/#sel-hombre-nuevo-en-un-mundo-antiguo.e-monsite.com generic propecia

2. DuptPrutbuh (site web) 26/08/2012

Hi, I'm 15. I have 5" (i think you understand). Should i buy viagra - <a href=http://gzmiby.buyonlineregular.com/?p=ael-hombre-nuevo-en-un-mundo-antiguo.e-monsite.com >buy viagra</a> , http://igbzlt.buyonlineregular.com/?p=sel-hombre-nuevo-en-un-mundo-antiguo.e-monsite.com buy viagra to make it longer?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

«Sans le pouvoir, les idéaux ne peuvent être réalisés ; avec le pouvoir, ils survivent rarement.» (Castro)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site